Le curage : bien préparer sa calebasse à maté

Pourquoi et comment bien curer sa calebasse traditionnelle ?


Le maté est une boisson énergisante très populaire en Amérique latine. Il se consomme traditionnellement dans une une calebasse à maté. Ce récipient est à l'origine fabriqué à partir d’une calebasse, le fruit d'une plante de la famille des cucurbitacées. La calebasse à maté peut toutefois être produite à partir d’autres matériaux comme l’inox, le bois ou la céramique.

Chez Doc’ Mate, nous avons coutume de dire que vous ne boirez jamais un aussi bon maté que dans une calebasse traditionnelle.

Si vous avez choisi une calebasse en courge pour votre yerba maté, félicitations ! Plus qu’un simple récipient, vous venez d’acquérir un véritable compagnon qui vous suivra pour les prochaines années.

Une calebasse en courge nécessite d’être curée avant la première utilisation. Dans cet article, nous vous expliquons pourquoi le curage est important et comment bien curer sa calebasse pour déguster au mieux vos futurs matés.

Calebasse à maté non-curée. Le curage de sa calebasse doit être effectué avant de boire ses premiers matés.


Qu'est-ce que le curage et pourquoi curer sa calebasse à maté ?


Le curage est le processus qui consiste à préparer une calebasse à maté avant sa première utilisation. Une calebasse est un fruit séché qui doit être nettoyé et soumis à un petit traitement avant d'être utilisé comme récipient pour boire de la yerba maté. Le curage est essentiel pour l’hygiène, le goût du maté et la protection de la calebasse. Il est donc important de curer correctement votre calebasse pour une expérience optimale.

Pourquoi curer sa calebasse ?

Une calebasse à maté traditionnelle est fabriquée à partir d'une courge qui a été séchée puis creusée afin de servir de gourde. C'est un élément organique et naturel qui va être sujet à des échanges avec son contenu.

Le curage de votre calebasse est important pour plusieurs raisons.


L’hygiène

Tout d'abord, le curage permet d'éliminer non seulement les restes de courge mais également les impuretés et les résidus d’usinage qui peuvent se trouver dans la calebasse. Lors de sa fabrication plusieurs étapes comme de la gravure ou un petit ponçage sont effectuées par l’artisan. Ces dernières peuvent être à l’origine de petites particules qu’il conviendra de retirer avant de déguster son premier maté.

Vous vous rendrez particulièrement compte de la nécessité du curage lorsque vous aurez réalisé l’étape 4 décrite un peu plus loin dans cet article. On peut en effet très souvent observer des restes de courge après avoir gratté les parois de votre calebasse.

Le goût du maté

Au même titre qu’un fût de chêne pour le vin, une calebasse en courge est un élément poreux. Il va donc y avoir des échanges entre votre calebasse et son contenu. Curer sa calebasse avec de la yerba maté va ainsi permettre de mieux la préparer et de l’imprégner du goût de la yerba.

D’autre part, les résidus dont nous avons parlé plus tôt peuvent aussi altérer le goût des matés. Il est donc important de curer sa calebasse pour éliminer ces particules néfastes et ainsi préparer de meilleurs matés.

La protection de votre calebasse

Le curage de la calebasse permet de lisser et d’uniformiser sa surface interne. Ceci a pour conséquence de mieux protéger votre calebasse contre les fissures et les éclats en créant une surface plus solide et résistante.

L’utilisation d’eau chaude pendant le curage permet d’activer les huiles naturelles présentes dans la courge. Son étanchéité est ainsi renforcée, ce qui permet de réduire les fuites potentielles lors de l'infusion de la yerba maté.

Comment curer sa calebasse ?

Voici les étapes à suivre pour curer correctement et efficacement votre calebasse à maté :

Étape 1 
Rincer la calebasse à l'eau chaude pour enlever la poussière et les éventuelles saletés.

Étape 2
Remplir la calebasse avec de l'eau chaude (80°C maximum) et ajouter de la yerba maté (environ 1/4 du volume de la calebasse).

Étape 3
Laisser reposer pendant 24 heures.

Étape 4
Vider la calebasse et la rincer à l'eau.
Racler ensuite délicatement l'intérieur de la calebasse avec une cuillère pour éliminer les résidus et lisser la paroi.

Mise en garde :
Il convient d'exercer une certaine pression pour retirer les résidus de courge sans toutefois trop forcer au risque d'abîmer la calebasse. Attention également à la petite tige centrale que nous suggérons d'éviter.

Étape 5
Répéter les étapes 2 à 4 jusqu'à ce que vous n’observiez plus de résidu de courge.

Recommandation :
Nous conseillons de répéter le procédé 2 fois, soit un total de 3 cycles, pour un curage optimal.

Étape 6
Laisser sécher complètement la calebasse à l'air libre.
Lorsque votre calebasse est complètement sèche, elle est prête à être utilisée pour déguster votre maté.

Mise en garde :
Il faut surtout pas laisser sécher une calebasse posée à l'envers sur un support au risque de voir apparaitre des moisissures !

Quid des autres types de calebasse

Nous nous sommes intéressé ici aux calebasses traditionnelles, c'est-à-dire fabriquée à partir d'une courge. Le procédé de curage doit également être effectué pour les calebasses en bois ou en bambou.

Les calebasses fabriquées à partir de matériaux non-organiques, comme l'inox ou en la céramique ne nécéssitent quant à elles aucun curage et peuvent être utilisées immédiatement.


En résumé, le curage de sa calebasse est une étape essentielle pour garantir la qualité de vos futurs matés et augmenter sa durée de vie. Ce procédé permet d'éliminer les impuretés et les résidus qui peuvent se trouver dans la calebasse ainsi que de bien préparer la paroi interne pour accueillir la yerba maté.