Maté trop amer : comment diminuer l'amertume ?

Mon maté est trop amer : que faire ?


Le maté est une boisson énergisante sud-américaine qui gagne en popularité dans le monde entier en raison de ses nombreux avantages pour la santé (en savoir plus sur les bienfaits du maté). Certaines personnes peuvent toutefois trouver le goût du maté trop amer. Dans cet article, Doc’ Mate vous partage quelques conseils pour réduire son amertume et rendre votre expérience plus agréable.

 

Choisir une yerba maté appropriée

Le type de yerba maté, son origine ainsi que sa structure sont directement liés à son niveau d’amertume.

Nous recommandons les matés en provenance du Brésil. Les matés brésiliens ont en effet tendance à être plus doux que les matés argentins ou paraguayens.

Les matés verts sont aussi un choix judicieux car ils sont généralement moins forts que les matés affinés. De plus, les yerbas contenant des petits morceaux de branches (« con palo ») et ayant une faible teneur en poudre sont aussi à privilégier.

Vous pouvez utiliser nos filtres de recherche afin de trouver plus facilement les références de maté qui vous correspondent. Pour plus d’informations, découvrez notre article sur le sujet : Quel maté choisir ? 

Diminuer le temps d’infusion

Contrairement au thé ou aux tisanes qui nécessitent plusieurs minutes d’infusion, le maté s’infuse en quelques secondes seulement. De manière générale, plus le temps d’infusion sera long et plus le maté sera amer. Nous vous conseillons de boire votre maté immédiatement après avoir versé votre eau chaude.

Utiliser de l'eau moins chaude

L'utilisation d’une eau trop chaude peut augmenter l'amertume de la boisson. Pire encore, une eau bouillante peut brûler les feuilles et dénaturer le goût de la yerba.Pour que le maté soit moins amer, il est judicieux d’utiliser une eau un peu plus froide.

Pour rappel, la température de l’eau recommandée pour votre maté se situe entre 70 et 75°C et ne doit pas excéder 80°C. Si vous n'avez pas de thermomètre, laissez simplement l'eau bouillir et refroidir pendant quelques minutes avant de l'utiliser. Si vous parvenez à le boire à pleine gorgée, c’est que l’eau est à bonne température.

Bien préparer son maté de manière traditionnelle

La « montañita », cette petite montagne réalisée avec le maté pour créer un puit dans lequel on verse l’eau chaude, va impacter l’infusion de la yerba maté. Sa bonne réalisation va non-seulement augmenter la durée de vie de la boisson mais également diminuer son niveau d’amertume puisque la yerba sera infusée plus progressivement.

N'hésitez pas à consulter notre article qui vous guide pas à pas dans la bonne préparation du maté : préparer un maté de manière traditionnelle.

Aromatiser son maté

L'ajout d'herbes, d'épices ou de fruits apporte une touche plus gourmande à la boisson et réduit son amertume. Vous pouvez par exemple ajouter du gingembre, de la cannelle, du citron vert, de la menthe ou encore de la verveine à la yerba maté. Il est parfois plus pratique voire même meilleur de faire directement infuser au préalable la plante ou le fruit dans l’eau chaude qui servira à infuser la yerba maté.

Sinon, il suffit tout simplement de se diriger vers des matés déjà aromatisés aux plantes et/ou aux fruits, comme ceux de la marque CBSé ou Soul Mate par exemple.

Sucrer son eau

Comme pour un café, le sucre est aussi un moyen efficace pour masquer l’amertume. Il est possible d’ajouter directement du sucre à son eau chaude pour diminuer le goût amer du maté. On peut aussi très bien utiliser d’autres aliments au pouvoir sucrant comme du miel ou encore du sirop d’agave.

Persévérer dans la dégustation

Le maté reste une boisson amère et vous pourriez être surpris à la première dégustation. La bonne nouvelle, c’est que votre tolérance à l’amertume va grandir et votre appréciation du goût du maté va s’affiner avec le temps. Ne restez pas sur une première impression et retentez l’expérience pour l’apprécier à sa juste valeur !

Gardez à l’esprit que le maté perd en intensité et donc en amertume au fur et à mesure des infusions. La première gorgée est la plus forte mais les suivantes sont bien plus douces.


Bon maté les matéros !